lundi 18 juillet 2016

remous 2








Je me suis rapprochée du bord, pour humer le sel des algues. Comment vivre ici en étant poisson ? La vie malmène parfois la vie. Fracas, débris, fossiles marins, tous entremêlés, métissés de vent et de vagues. Bercement ressac dans ta besace de moments glanés au jour.





2 commentaires:

  1. La mer est agitée par ses spasmes intérieurs, elle vit , elle nourrit, elle écume et elle s'assoupit parfois.

    RépondreSupprimer