mardi 5 juin 2018

après l'orage









trombes d'eau
ombres et lumières
foudroyées

l'orage se brise
un arbre éclairé par le coucher de soleil
cri des cigales
(Shuoshi)

à verses
cataractes sur les feuilles
orage dans l'oreille

limite toi à la poésie
ne perds pas ton temps en propos futiles
( Basho)






1 commentaire:

  1. Bonjour ! Beauté immense, émotion violente et subtile !

    RépondreSupprimer